Au dixième siècle de l’Hégire, Cheikh, le maître, Sidi Abdelkader Ben Mohamed, appelé Sidi Cheikh, le dévoué d’Allah le Très Élevé grande figure spirituelle le Wali célèbre et le grand éminent, a fondé la Tariqa, portant son nom : Cheikhiyya ou Boucheikhiyya.

La Tariqa Cheikhiyya est une Tariqa islamique, sunnite et soufie. Elle incite à obéir à Dieu le Très Exalté, et à adopter la Sunna. C'est le voie qui mène au bon chemin. Elle réunit la Chari'a et la Réalité car étant Cheikhiyya de ressources, elle remonte à la voie méthodique Shadiliya et Mohammadiya par son origine.

Elle est reliée à l'Imam Sayyidina Abou El Hassan El Shadhili, Qu'Allah l'agrée, remontant au prophète Sayyidina Mohammed (saw).

La Tariqa Cheikhiyya est bâtie sur la recherche de la science et le respect des savants, des juristes (Fuqaras) et des Fuqaras, ainsi que sur la pratique abondante du dhikr en assemblée. Elle figure parmi toutes les voies soufis comme l'une des plus raisonnables et des plus proches d'Allah l’Aimé, le Majestueux. Celui qui y adhère atteint son Seigneur le majestueux, le plus haut, accompagné du Salut, couvert de dignité et de lumière. En effet, cette voie tient à l'éthique de la Chari'a qui prône la vertu du juste milieu et invite à ne pas commettre d'excès en matière de nourriture, de veillées. Par conséquent, elle est exempte de certaines pratiques soufis déviantes. Nous implorons Allah de nous en préserver et de nous protéger.

Le fondateur de la Tariqa, Sidi Cheikh, qu'Allah l'agrée, a déclaré dans la Yacouta :


« C’est une voie noble, pure tracée par nos prédécesseurs, englobant, en son état, tous les principes (du soufisme). Ce sont là ses fondements. Mais, sa perfection dépend de la science, de la longanimité et de la sagesse du postulant. »

Et, son disciple le Wali et l’illustre Saint Sidi Mohamed Abdallah Al Jirari, qu’Allah lui accorde sa miséricorde, a dit :

« Ma voie vers Le Très-Miséricordieux, contient les préceptes
Elle dispose du roseau, comme moyen de course vers de hauts grades.
Elle se désigne du nom de Abdelkader Ben Mohamed auprès duquel, tout un chacun s’arme de dispositions pour devenir doué. Ce qui devait m’arriver, m’arriva en tendant mon étui Que le Cheikh a rempli de tout ce qui n'est pas inutile.»

La Tariqa cheikhiyya dispose de ses propres invocations et de ses awrad (litanies). Ce sont des bienfaits d’Allah et des dons divins, à l’endroit de notre cheikh, qu’Allah l’agrée. Notre Cheikh traça la voie ésotérique pour le bien de sa suite. Son âme très pure, vu son apport débordant et à travers les invocations, et en particulier par sa baraka, abreuve ses adeptes. Tout observateur ayant suivi l’histoire de notre Cheikh en est témoin. En somme, un nombre indéterminé de ceux qui l'ont suivi, qu’ils soient wali, ou gens du bon comportement, des pôles et des savants chercheurs ont tiré profit de son expérience. Notre Seigneur, est le Savant, l’Omniscient ; Il crée selon son vouloir et Il choisit. Un grand nombre de gens, dont seul Dieu en connaît le nombre, deviennent adeptes de la Tariqa Cheikhiyya, au Maghreb, en Europe et en Amérique où sont implantés des membres d’Ouled Sidi Cheikh, et les tribus qui en dépendent, tel Achourafa, Al Boubakriya, et en particulier Ouled Sidi Ahmed El-Majdoube, Al Mahaya, Al Akarima, Hmiyane, Laamour, Oulad Jarir, Bani Mathar, Bani Kil, Al Razayna, Al Karracha, Al Chaânia, Al Aghouat, Al Barabir... et d'autres tribus, fidèles à la Tariqa Cheikhiyya.

 

La mission de la Tariqa Cheikhiya

La Tariqa Cheikhiyya a une mission noble. Son action honorable consiste à inculquer l’apprentissage par coeur du livre d’Allah le Plus Haut à la lumière de la foi de la Chari'a et de la doctrine Malékite. Elle enseigne les dogmes de la religion et sa science, le Tassawuf (soufisme) sunnite authentique du Maghreb.

Elle appelle au culte envers Allah, Le plus élevé, à l'observation de la purification, à l'attachement à la prière en groupe si c'est possible, au dhikr d’Allah avec les Fuqaras, qu’Il soit sanctifié et glorifié, et à l'exhortation de tous les musulmans. Elle combat également le charlatanisme, les déviances, la délinquance et les invitations nulles en matière d’exhortation et ce, au moyen de la sagesse et des bonnes recommandations.